dimanche 13 avril 2014

Exposition des LAURÉATS DU CONCOURS DE PORTFOLIOS 2013

L’Association Hélio est heureuse de présenter les œuvres des trois lauréats de l’édition 2013 de son concours de lecture de portfolios, qui s’est déroulé lors des Rencontres du Livre et de la Photographie à Tourcoing : Marie CIUFFI, Martial ROSSIGNOL et François VERGNERES.
Les lauréats ont été sélectionnés parmi une quarantaine de candidats issus de toute l'Europe et du pourtour méditerranéen.

Le concours des portfolios s'étant passé en deux temps avec l'aide d'un jury constitué pour une part de professionnels du photojournalisme.


© Marie CIUFFI 


La théorie des fantômes, par Marie CIUFFI



En photographie, on évoque souvent l’idée de mémoire, de représentation du réel.
Avec La théorie des fantômes, Marie Ciuffi propose des images troublantes, qui oscillent entre rêve et réalité.
Elles sont plutôt de l’ordre du souvenir, incroyablement proches et désespérément lointaines, douces et cruelles à la fois.
Un frisson étrange, une joie incertaine ou un rêve ineffable, ces instants comme des illuminations, et pourtant immédiatement enterrés, essuyés d’un revers de la main, happés par le réel, ce sont ces instants perdus que l'auteur veut ranimer.

© Martial ROSSIGNOL

Martial ROSSIGNOL

« En recouvrant les modèles d'un voile de plastique, mes références à la statuaire grecque sont claires. Un récit, une mythologie nouvelle est née que le visiteur doit être en mesure de reconstituer. La narration y est suggérée sans qu'un chemin de lecture ne soit directement tracé.
Si les drapés rappellent la composition des métopes du Parthénon, au Ve siècle AV JC, ils renforcent plutôt une inflexion romanesque volontaire.
La lumière et les volumes sont traités en noir et blanc, pour accentuer l'aspect sculptural de mes images.
La couleur aurait perturbé l'intention première. Elle recouvrait l'œuvre des ateliers de Phidias. Depuis, le temps a parachevé son œuvre. Dépouillée de tout pigment, c'est bien ainsi que nous l'admirons encore de nos jours. »

© François VERGNERES

François VERGNERES

Le public des lieux d'exposition d'art contemporain est l'acteur de cette série, face à mon appareil photo en mouvement. Avec la même importance, l'espace, le décor, entrent en action.
Environnement et modèles fusionnent pour constituer des compositions purement picturales.
La surprise est au rendez-vous l'hors du recadrage nécessaire à chaque prise de vue.



Galerie Nadar - Médiathèque André-Malraux de Tourcoing
Du samedi 10 mai au samedi 6 juin 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE SAMEDI 10 MAI A 11H30


L'exposition "AVOIR CENT ANS A TOURCOING" prolongée jusqu'au 3 mai


L’image photographique connaît de multiples destinées. Les portraits sur papier lustré finissent soigneusement rangés dans un portefeuille, permettant à leur propriétaire d’emmener avec lui, et de présenter à autrui, les traits de l'être cher. De même, les photos précieusement collées sur les feuillets d'un album familial, jaunissant au fil du temps, offrent aux générations futures une image fidèle de leurs aïeux. Toutes ces images deviennent cependant avec les années bien plus qu’un souvenir personnel et prennent valeur de document historique, de témoin d'une époque révolue. Des observateurs attentifs jouent d’associations inédites de ces photographies, et de commentaires distanciés, pour leur apporter cette dimension supplémentaire. Une approche qui a servi de base à notre exposition, par laquelle nous espérons esquisser l'évolution de la société au cours du siècle qui vient de s'écouler.

"Avoir cent ans à Tourcoing" est donc la compilation ordonnée d'extraits choisis dans les différents albums de famille des membres de HELIO, soutenue par les apports iconographiques et la collaboration active de la Société Historique de Tourcoing et du Pays de Ferrain. L’exposition déroule l'histoire passée depuis la déclaration de la Première guerre mondiale, et reconstitue en quelque sorte la biographie fictive d'un centenaire tourquennois. Le regroupement de ces vieilles photographies prend alors tout son sens, et nous espérons que le spectateur pourra retrouver dans cet accrochage un reflet de son propre parcours ou de celui de ses proches.


Galerie Nadar - Médiathèque André-Malraux de Tourcoing
Exposition prolongée jusqu'au 3 mai 2014

LES ENFANTS DU BROUTTEUX

© Helio
Le terme broutteux désigne les habitants de notre hameau qui, sous l'Ancien Régime, poussaient une brouette. "Broutteux" a pour origine le fait que les Tourquennois allaient au grand marché de Lille une fois par semaine ou par mois, pour y vendre la laine qu'ils avaient peignée artisanalement dans le bourg. Tandis que les notables se rendaient à Lille en calèche, les ouvriers et gens du commun chargeaient le produit de leur travail sur des brouettes et partaient courageusement à pied vers la capitale des Flandres. Ce qui amena progressivement les Lillois à utiliser le sobriquet de "broutteux" pour les désigner. La brouette est donc devenue tout naturellement l'emblème de notre ville.


Galerie Nadar - Médiathèque André-Malraux de Tourcoing
Du 10 mai au 6 juin 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE SAMEDI 10 MAI A 11h30

REFLEXION de Jean-Pierre Salomon à Liège

©Jean-Pierre Salomon
"Reflets" : une veine photographique tant exploitée de nos jours, par les amateurs, qu’elle mérite une certaine attention. L’auteur a tenté, par une monographie organisée, de lui en octroyer un usage justifié.
Portraits publicitaires, passants, se dissimulent dans le mirage de multiples reflets ; une manière tangible de traduire, par la photographie, cette angoisse devant cette mémoire si peu fiable et ce temps qui ne cesse de filer entre les doigts.
Nos plus beaux souvenirs s’estompent. Ils perdent de leur précision.

La photographie n’y peut rien !


Théâtre Le Moderne à Liège - Belgique
Exposition visible jusque fin avril
lors des spectacles du Moderne ou sur rendez-vous
Tél. 04/226 18 70 - cornerotte@gmail.com

mardi 28 janvier 2014

1914-2014 AVOIR CENT ANS A TOURCOING




L’image photographique connaît de multiples destinées. Les portraits sur papier lustré finissent soigneusement rangés dans un portefeuille, permettant à leur propriétaire d’emmener avec lui, et de présenter à autrui, les traits de l'être cher. De même, les photos précieusement collées sur les feuillets d'un album familial, jaunissant au fil du temps, offrent aux générations futures une image fidèle de leurs aïeux. Toutes ces images deviennent cependant avec les années bien plus qu’un souvenir personnel et prennent valeur de document historique, de témoin d'une époque révolue. Des observateurs attentifs jouent d’associations inédites de ces photographies, et de commentaires distanciés, pour leur apporter cette dimension supplémentaire. Une approche qui a servi de base à notre exposition, par laquelle nous espérons esquisser l'évolution de la société au cours du siècle qui vient de s'écouler.

"Avoir cent ans à Tourcoing" est donc la compilation ordonnée d'extraits choisis dans les différents albums de famille des membres de HELIO, soutenue par les apports iconographiques et la collaboration active de la Société Historique de Tourcoing et du Pays de Ferrain. L’exposition déroule l'histoire passée depuis la déclaration de la Première guerre mondiale, et reconstitue en quelque sorte la biographie fictive d'un centenaire tourquennois. Le regroupement de ces vieilles photographies prend alors tout son sens, et nous espérons que le spectateur pourra retrouver dans cet accrochage un reflet de son propre parcours ou de celui de ses proches.


Galerie Nadar - Médiathèque André-Malraux de Tourcoing
Du 8 février au 5 avril 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE SAMEDI 8 FÉVRIER A 11h30
Le vernissage de l'exposition sera suivi d'un cocktail

mercredi 20 novembre 2013

ARCHIVES SOLIPSISTES de Willy Del Zoppo à Baillleul

© Willy Del Zoppo

Extraordinaire voyage qu’entreprennent ces vieilles photos d’albums familiaux, vers des lieux parfaitement inattendus.

Médiathèque Municipale de Bailleul
Du 30 novembre au 4 janvier 2014

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE SAMEDI 30 NOVEMBRE A 17H

jeudi 31 octobre 2013

PROLONGATION DES EXPOSITIONS

© Olivier Touron

LE VOYAGE CONTINUE…

PROLONGATION DES EXPOSITIONS
A LA MAISON FOLIE HOSPICE D'HAVRE
JUSQU'AU 10 NOVEMBRE

ET DIMANCHE 3 NOVEMBRE A 15H :
VISITE GUIDÉE D’OLIVIER TOURON en clôture des expositions
des 10e Rencontres du Livre et de la Photographie.


Toutes les informations sur notre nouveau site web : heliophoto.fr

mardi 1 octobre 2013

LA PHOTOGRAPHIE JAPONAISE CONTEMPORAINE Conférence-diaporama de Sophie Cavaliero, Valérie Douniaux et Thierry Decoster


Conférence-diaporama de Sophie Cavaliero, Valérie Douniaux et Thierry Decoster qui évoqueront la nouvelle photographie japonaise, présentée dans leur livre Révélations, suivie d’une rencontre avec les auteurs et d'une signature du livre.

Salle polyvalente - Médiathèque André-Malraux de Tourcoing
Vendredi 4 octobre à 18 heures

samedi 28 septembre 2013

"THE BLANKET PROJECT" d'Olivier TOURON

© Olivier TOURON

L'exposition "The Blanket Project" trouve son origine dans les rencontres faites pendant un reportage sur le Lesotho, réalisé en avril 2013 par Olivier Touron, photographe, et Cédric Gouverneur, rédacteur, pour le magazine Géo France. Aller à la rencontre de l'Autre pour en conter l'histoire, tel est l'objectif de ce genre de voyage. Au Lesotho, l'absence de tourisme de masse et de présence régulière d'Européens a rendu le contact encore plus riche, la curiosité étant d'intensité réciproque.
Devant leur habitation, au bord d'une route, au travail ou non, les Basothos ont accepté le jeu de portrait proposé par le photographe, et celui des questions posées par le rédacteur, pour se dévoiler. Les couvertures, quant à elles, se sont immiscées dans ces rendez-vous fortuits ou provoqués, leur constance et leur force imposant la réalisation d'une série plus formelle, éloignée du travail journalistique. Par leurs couleurs et leurs designs, les couvertures du Lesotho sont ainsi devenues l'objet d'un projet autonome. Par leur histoire et leur symbolique, elles ont créé un nouvel espace dans lequel s'est établie une nouvelle rencontre avec le peuple et le territoire du Lesotho.

Maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing
Du 5 octobre au 3 novembre 2013

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE 5 OCTOBRE A 16H

vendredi 27 septembre 2013

"L'APPARENCE D'UNE ÎLE" d'Olivier DESROUSSEAUX

© Olivier DESROUSSEAUX

Il y a trois façons de parler des Antilles.
D’abord l’approche du touriste, amateur de rhum et de fleurs tropicales, nostalgique inavoué des années coloniales ; l’approche néo-romantique teinté de l’exotisme baudelairien et de ses parfums ou des “éloges” flamboyants de Saint-John-Perse ; enfin ici l’approche d’Olivier Desrousseaux où la poésie mêle avec discrétion et pudeur une délicatesse efficace et une sensibilité éveillée : beautés et déchirures non cicatrisées avec lesquelles dialoguent les textes admirables d’Aimé Césaire.
Images d’un regard immédiat qui nous montrent la Martinique, pays, pour paraphraser Verlaine, qui n’est plus “ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre”.
Daniel LIÉNARD

Maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing
Du 5 octobre au 3 novembre 2013

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE 5 OCTOBRE A 16H

jeudi 26 septembre 2013

"PÉRÉGRINATIONS MUSICALES" de Madeleine B

© Madeleine B

Plongée au cœur des musiques vivantes et métissées, aux quatre coins du monde.

Mélomane avertie, Madeleine B nous entraîne dans l'ambiance bigarrée et bouillonnante des concerts et des cultures, entrant en communion avec les musiciens et nous en restituant toute l'énergie et l'exaltation.


Maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing
Du 5 octobre au 3 novembre 2013

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE 5 OCTOBRE A 16H

mercredi 25 septembre 2013

"L'INDE, PROBABLEMENT" de Thierry CLECH

© Thierry CLECH

« — Tu devrais la sentir, là-bas, vers l’orient, par-delà la Méditerranée, l’Asie mineure, l’Arabie, la Perse, l’Afghanistan, quelque part entre la mer Arabique et l’océan Indien… Sentir qu’elle est là, qu’elle t’attend… »
Alberto Moravia, « Une certaine idée de l’Inde »

Cette série est issue de cinq voyages en Inde, de l’état du Kérala à celui, voisin, du Tamil Nadu, en passant par Bombay, l’Inde du Nord au fil du Gange, jusque Calcutta, à l’orée du Golfe du Bengale.

L’Inde est un pays dont on revient sans savoir ce qu’on a vraiment vu. Tout ce qui y semble réel ne l’est pas. Et tout ce qui paraît nimbé de surnaturel existe pourtant bel et bien. Cette incertitude, en fin de compte, est celle de la photo de rue, sur le vif, quand tout va trop vite, surgit et disparaît sans arrêt dans le viseur en quelques éclairs d’harmonie qu’on essaye de capter en suivant les impulsions que nous dicte notre inconscient. Mais on n’est jamais très sûr de ce qu’on a enregistré sur la pellicule, pleine d’images latentes qu’on ne découvrira qu’au moment du développement.

Rien de plus bizarre que ce qui ne l’est pas. Et rien de plus beau que cette apparente banalité. Ces photographies sont donc celles d’une Inde de l’anodin, invisible si on ne prend pas le temps de la regarder, d’ouvrir les yeux sur ses mystères et ses symboles qui sortent de l’ombre, passent un instant sous la lumière puis s’évanouissent, et dont ne subsiste que quelques souvenirs épars, en noir et blanc.
Thierry Clech

Maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing
Du 5 octobre au 3 novembre 2013

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE 5 OCTOBRE A 16H

lundi 23 septembre 2013

"LES BLÉS SONT MÛRS" de Francis CORNEROTTE

© Francis CORNEROTTE

Les blés sont mûrs

… et la terre est mouillée *

Au Maroc quand il a plu, c'est que "la terre va donner" et qu'il y aura du pain sur toutes les tables. Tout est sublimé : le bonheur des gens et les moments du quotidien ; on a plus les moyens, on a des projets, on va jusqu'à se marier… 

Cette plénitude se voit alors au grand jour, elle habite les objets, illumine les visages, donne des couleurs et la vie ! 
Il suffit que la pluie soit tombée…
Directement après ces pluies soudaines et inattendues qui peuvent pourtant aller jusqu'à tout dévaster, après ces quelques minutes qui vont tout bouleverser, quand beaucoup ont du précipitamment quitter leur activité, après toute cette effervescence donc, chacun peut rentrer en paix dans son foyer.
Et s'engourdir au coin du feu, au milieu du babillage des enfants et des réflexions des uns et des autres sur l'événement, à partager le thé, dans une douce chaleur préfiguration de ce qui s'annonce alors, comme un long été.
Tout se figera alors dans une certaine torpeur : la joie, les humeurs, les sourires des enfants et les gestes du quotidien. 
Les objets eux mêmes, plus longtemps déposés, prendront la poussière ; même les paysages s'allongeront, pour faire la sieste quelquefois et prendre la lumière !

Images en couleur d'un bonheur partagé par celui que je suis : photographe et ami depuis tant d’années…

* parodiant la chanson de Félix Leclerc

Maison Folie hospice d'Havré de Tourcoing
Du 5 octobre au 3 novembre 2013

VERNISSAGE DE L'EXPOSITION LE 5 OCTOBRE A 16H